Le 10 novembre-A-G annuelle

Voici enfin arrivé notre RDV annuel tant attendu. Comme d’habitude, le départ en car a lieu au parking du Carrefour.

A 10h15 commence un laborieux comptage des ouailles ! (58)

D’autres nous rejoindront avec leur véhicule. A 10h30 le compte est bon et c’est le départ.

Notre chauffeur est un habitué de notre groupe. En effet, Paul nous a déjà fait voyager par monts et par vaux au grès de l’imagination fertile d’Ida !

La destination de ce jour est un joli petit village de l’Avesnois : Féron

Les aléas des chantiers routiers et les déviations, n’ont pas permis de suivre l’itinéraire proposé par Ida. Et c’est ainsi que nous empruntons de charmants chemins bucoliques à travers bois et champs.

Cet imprévu, nous a fait ainsi sillonner ce beau et méconnu département du Nord des Hauts de France avec ses belles bâtisses et demeures en pierres et moellons.

C’est le très beau restaurant 16’80 qui nous ouvre ses portes, portes d’une ancienne ferme rénovée avec goût.

La grange prévue au départ pour nos agapes ayant brûlé, c’est donc un peu à l’étroit que nous prenons place.

Une ambiance chaleureuse et cosy émanait de cette belle salle de restaurant.

L’installation à nos places respectives fut grandement facilitée grâce à une ingénieuse idée d’Ida.

En effet, elle avait attribué le nom d’une capitale européenne à chaque table. De plus, chaque convive avait reçu un petit carton sur lequel était repris le menu choisi.

Procédé très astucieux pour les étourdis !

Une fois de plus, le club fut très généreux et nous offrit l’apéro tant désiré

Suivent les discours respectifs de notre présidente et la secrétaire qui nous rappelle que nous en sommes à la 48ème assemblée générale.

Ces agréables assemblées ont pour but de réunir les fidèles anciens, les nouveaux et amis français randonneurs et de planifier le programme des festivités pour l’an prochain

Un excellent et copieux menu nous fut présenté

Ambiance chaleureuse et bonne humeur accompagnaient ce repas. Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises : En effet lorsque Vito pris sa guitare, les décibels montèrent en force.

Et c’est tous en coeur que l’on entonna de belles mélodies italiennes et d’autres chansons à boire.

A la fin du repas, Ida proposa une petite marche à travers le village avec visite de l’église fortifiée Saint Martin datant de 1627.

Le retour se fit calmement et sans détour.

Ce fut une fois de plus une réussite.

Un tout grand merci à Ida pour celle belle journée

Pierina

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire